Détails de la station météorologique

dfb Logo

La station météorologique Lambrecht de Gletsch a retrouvé son éclat d'antan

Prévisions du temps sans modèle d'ordinateur et sans image satellite

Aujourd'hui, les prévisions météorologiques reposent sur un vaste réseau mondial de stations de mesures, des modèles de calculation extrêmement complexes, l'interprétation d'images satellites, des radars météorologiques, etc. En dépit de ces technologies de pointe, une certaine insécurité subsiste toujours, notamment lors de conditions atmosphériques instables. Au début du 20e siècle, alors que tous ces moyens techniques d'existaient pas encore et que les moyens de communication électroniques en étaient à leurs premiers balbutiements, voire même inexistants, ces prévisions étaient d'autant plus difficiles. 

Déjà au 19e siècle, des instruments de mesure visant à faciliter les prévisions météorologiques ont été développés. Ce que l'on appelait alors des colonnes météorologiques firent leur apparition sur le marché et contribuèrent dans les villes, les stations thermales et les endroits touristiques à confirmer les prévisions. A l'époque comme aujourd'hui, les prévisions du temps constituaient un besoin important pour le tourisme et l'agriculture. 

La firme Wilhelm Lambrecht, fondée à Göttingen en 1859 et aujourd'hui encore très compétente en la matière, était à la pointe du développement d'instruments de mesure pour les prévisions météorologiques et offrait un assortiment de colonnes complètement équipées avec les instruments les plus divers. La colonne de Gletsch a été livrée en 1903 et correspondait au modèle III "Touriste". Elle comprenait

  • un polymètre Lambrecht,
  • un baromètre Lambrecht
  • un thermomètre ordinaire et
  • un thermomètre Minimum-Maximum.

Les données de base pour les prévisions du temps

La température, la pression atmosphérique, l'humidité de l'air (point de condensation), la force et la direction du vent servaient de base pour les prévisions météorologiques. L'évolution du temps (modification des données en fonction du temps écoulé) était particulièrement observée et interprétée. Les informations, qui peuvent encore être obtenues aujourd'hui, sont entre autres:

  • La haute pression et la pression ascendante laissent entrevoir des conditions météorologiques favorables, la basse pression ou la pression en baisse montrent des conditions défavorables.
  • Le vent d'est (bise) amène un autre temps que le vent d'ouest
  • une humidité de l'air élevée - en particulier conjointement à des températures élevées - annonce de la pluie ou des orages.

Pour pouvoir reconnaître les modifications des paramètres utilisés pour les prévisions du temps, le baromètre Lamprecht - constitué d'un hygroscope et d'un baromètre - disposait d'aiguilles de repère qui enregistraient la position des instruments à 8 heures du matin (ils devaient être desservis manuellement) et qui étaient ainsi en mesure de saisir les modifications tout au long de la journée. L'évolution probable du temps, définie en fonction de la position des instruments le soir, était indiquée sur une plaque émaillée placée en-dessous des instruments. On estimait pouvoir prévoir le temps des prochaines 36 heures, bien qu'il était inscrit sur la plaque de la colonne: Les prévisions „ne doivent pas être critiquées avant l'écoulement de ce délai ou corrigées en fonction d'observations faites de visu.“

Le point de condensation en fonction de l'humidité et de la température actuelles est d'importance en relation avec la modification de la température de l'air. Lambrecht ajouta à cet effet au thermomètre une deuxième échelle qui indiquait la plus grande teneur en eau possible (humidité relative = 100 %) pour chaque degré de température.

Le diagramme ci-dessus montre ces valeurs sous la forme d'une courbe et la manière de les interpréter. Exemple: Par une température de l'air de 30 °C et une humidité relative de rF = 50%, la teneur en eau de l'air correspond à un point de condensation d'env. 18,5 °C. Si la température descend en-dessous de cette valeur, il faut compter avec des précipitations (dégel, pluie, orage).

A l'exception du thermomètre ordinaire, la station météorologique rénovée de Gletsch dispose de tous les instruments de l'équipement d'époque et permet ainsi de se renseigner sur les prévisions du temps comme on le faisait vers l'année 1900. La température de l'air est aussi lisible sur le thermomètre Minimum-Maximum.

Les instruments Lambrecht spéciaux

  •  

La restauration de la station météo de Gletsch

  •  

Montage à Gletsch pour l'ouverture de la saison 2012

Le 20 juin 2012, l'équipe composée de Jakob Schrämmli, Peter Wüthrich et Ueli Michel (atelier des voitures à voyageurs d'Aarau) a monté la station météorologique et ses instruments sur son ancien emplacement dans le parc situé devant l'hôtel Glacier du Rhône. Elle constitue, avec les autres curiosités touristiques de Gletsch, le pôle d'attraction pour tous ceux et toutes celles qui s'intéressent à la technique et à l'histoire.

  

Auteur:

Heinz Unterweger

Photographies:

Peter Wüthrich, Heinz Unterweger, Jakob Schrämmli

Sources:

  • Introduction à la météorologie du Prof H. Hartl, Edition von Wilh. Lambrecht Göttingen, 1912; Reprint de Wilh. Lambrecht GmbH à l'occasion du 150e anniversaire de la fondation de la firme
  • Catalogue de la Wilh. Lambrecht GmbH de 1895; www.wettersaeulen-in-europa.de; Archives de la ville de Krefeld
  • Compte-rendu de rénovation de P. Wüthrich, Panatec AG, Stäfa

News

  • Besichtigung Rega
  • Bauwoche KW 43 ...
  • Nürnberg:Griechenland
  • furkaSTAMM
  • Werbestand BE
  • VFB-NWCH Mitgliedertreffen
  • Infostand Rh-M
  • Nürnberg:Bauwoche
  • Werbestand BE
  • Werbestand BE
  • montrer tous...
Webcam

Archive

  • Pont de Steffenbach
  • Werbestand BE
  • NWCH-Herbstausflug
  • Great Dorset Steam ...
  • montrer tous...