Intempéries 2.7.12

dfb Logo

Photographies: Jürg Bolliger, Stefan Deuber, Manfred Engelke, Volker Kabisch, Matthias Knecht, Oskar Kunkel, Matthias Laible, Claus Mayer, Martin Miller, Frank Spalteholz, Gerd Statzmann, Manfred Willi

Hautes eaux tumultueuses dans la Reuss

  • Le lundi 2 juillet 2012, de violents orages ont provoqué une crue importante de la Reuss et aussi du Rhône. À Realp, l'alarme du 2e degré a été déclenchée et les équipes de la protection des digues alertées.

    Un coup d'oeil depuis le bureau de la Traction et ateliers montre une Reuss tumultueuse qui frappe déjà le pont du MGB.

  • En aval d'Andermatt une Reuss déchaînée s'écoule dans la gorge des Schöllenen. A la vue de cette photographie, on s'imagine aisément que, dans le temps, la gorge passait pour être infranchissable.

  • À midi aussi, beaucoup d'eau s'écoule encore sur la route du Col près de Tiefenbach.

    Vu d'en haut, on voit que tant la Witenwasserenreuss que la Furkareuss sont en crue.

Sur le versant valaisan, ce sont les installations électriques qui ont le plus souffert de l'eau

  • En amont du passage à niveau Bogen à Oberwald, le ruisseau a accumulé beaucoup de déblais dans son lit et les a répandus sur la voie, endommageant une digue et inondant le passage à niveau. Le moteur des barrières a dû par la suite être réparé.

  • Lors des intempéries du 2 juillet, un bloc de rocher a endommagé la voie en amont du passage à niveau de Gletsch.

Au Steinsäumli, un glissement de terrain a atteint la voie

  • Comme le trax était utilisé à la réparation du déplacement de la voie, il a fallu dégager la coulée de boue à la main au moyen de pelles et de brouettes.

  • Vendredi, la voie près du Steinsäumli était dégagée et à nouveau ouverte au trafic des trains à vapeur.

Affouillement des murs de soutènement en aval du tunnel 3

  • Par endroit, les énormes masses d'eau ont abaissé le lit de la Reuss de près de 3 mètres. Des immenses blocs de rochers ont été projetés dans le lit de la rivière. Sous l'effet des chocs, les murs de soutènement ont été affouillés.

Etat des lieux le jeudi 5.7.12

  • Avant la crue, la grosse pierre visible sur la première photographie se trouvait sur la rive. On distingue encore bien la marque de son ancien emplacement. Le côté droit de la grosse pierre était auparavant sa partie supérieure. La pierre a une dimension de 50m3 environ.

    On a de la peine à croire que ce ruisseau insignifiant a causé 3 jours plus tôt de tels dégâts.

    Les buissons dans le lit de la rivière ont été complètement pelés par les pierres et par l'eau.

    Vue du lit de la rivière sur le glissement de terrain au km 57.1.

    Ces pierres ont été emportées par le courant.

    Aussi en amont de Tiefenbach des murs de soutènement se sont effondrés.

Glissement de terrain au km 57.1 en raison d'un affouillement

  • Au km 57.1 en aval du tunnel 3 le mur s'est effondré à la hauteur du ballast à la suite d'un affouillement. La voie ne peut plus être utilisée.

  • Pour permettre de reprendre l'exploitation de la ligne, la voie a été déplacée d'env. 1.2m. Elle repose à nouveau sur un fondement solide.

  • Les travaux difficiles ont été effectués par des ouvriers de la firme Vanoli. Ces professionnels ont été assistés par nos travailleurs bénévoles et par des apprenants de la firme Laubscher qui participaient justement à un camp d'instruction auprès du DFB.

  • La voie est remise en place à l'aide de vérins et reçoit du nouveau ballast

Affouillement du pilier aval du Wilerbrücke

  • Grâce aux mesures d'urgence prises et autorisées par le Canton, le pilier affouillé du Wilerbrücke a déjà pu être réparé.

  • Les premières mesures d'assainissement des murs de soutènement affouillés ont déjà été prises. Nous attendons encore sur les autorisations du Canton avant de pouvoir procéder à des assainissements de grande envergure. Afin d'éviter que les travaux de bétonnage ne souillent l'eau de la rivière, une installation de mesure de l'acidité de l'eau a été installée et les valeurs PH de la Reuss sont contrôlées.

Réparation des dégâts

  • Les pierres déposées dans le lit de la rivière par les crues, susceptibles de diriger à nouveau l'eau contre les murs de soutènement et de causer ainsi de nouveaux dégâts à la ligne, doivent être disposées de telle manière que l'eau ne touve plus de points d'attaque. Pour ce faire, les pierres ont été percées et éclatées en petits morceaux au moyen d'explosifs.

  • Les murs de soutènement affouillés sont étayés par de nouvelles assises en béton. Pour ce faire, des coffrages ouvragés sont parfois nécessaires.

    Des caniveaux en bon état de fonctionnement sont indispensables au maintien de la ligne. Un caniveau endommagé est réparé au km 57.1.

News

  • Stammtisch Rh-M
  • Werbestand BE
  • VFB-NWCH 3 ...
  • Werbeauftritt Grenzenlos
  • furkaSTAMM
  • Treberwurstessen
  • Stammtisch Rh-M
  • Werbeauftritt die50plus
  • HV 2020 Sektion Ostschweiz
  • Rh-M Mitgliederversammlung
  • montrer tous...
Webcam

Archive

  • Stammtisch Rh-M
  • Werbestand BE
  • Nürnberg:Bauwoche
  • Infostand Rh-M
  • montrer tous...