Pourquoi une remise?

dfb Logo
  • Hiver rigoureux à Realp
    L'humidité attaque le bois
    Remplacement d'un coin de la voiture pourri...
    …, ou d'un cadre de fenêtre
  •  

     

    Pourquoi une remise pour les voitures à voyageurs historiques ?

    Les caisses en bois souffrent de l'humidité

    Les voitures à voyageurs historiques du Train à vapeur de la ligne sommitale de la Furka datent de la création du Chemin de fer de la Furka, soit du début du 20e siècle. Les caisses des voitures sont construites en bois, ce qui était courant à l'époque. Malgré le revêtement en tôle, le bois des caisses est livré à l'humidité qui se répand notamment au niveau des fenêtres. Malgré une imprégnation soigneuse, les attaques fongiques et le pourrissement des éléments porteurs de la caisse ne peuvent pas être évités. 

    Des intervalles de révision courts pour assurer la sécurité 

    Pour assurer la sécurité de l'exploitation des voitures à voyageurs et aussi pour conserver leur aspect attrayant, des révisions intégrales sont nécessaires, ce qui implique que les voitures doivent être transportées par camion surbaissé jusqu'à l'atelier d'Aarau. Pour leur remise en état, les voitures sont complètement démontées, toutes les pièces sont révisées ou même, si nécessaire, reconstruites.  Pour effectuer une telle révision, les collaborateurs de l'atelier produisent quelques 8'000 heures de travail, les coûts externes se montent à CHF 45'000.- environ. 

    Garées pendant longtemps sans protection

    La saison d'exploitation du Train à vapeur de la ligne sommitale de la Furka s'étend de fin juin à fin septembre et dure ainsi environ trois mois. En l'absence d'une remise, ces précieuses voitures sont soumises pendant toute l'année aux rudes conditions du climat alpin avec pluie, neige, soleil, vent et de fortes différences de température. Une analyse montre que l'effet des conditions climatiques sur les voitures peut être considérablement réduit si elles sont entreposées dans une remise lorsqu'elles ne sont pas en service.  L'effet des précipitations se réduirait de 100% à 11%, celui du soleil à 28% et les effets de la neige, y compris de l'eau de condensation, seraient complètement éliminés.

    Intervalles de révision deux fois plus longs

    De ce fait, le vieillissement des voitures serait considérablement ralenti et les intervalles entre les révisions principales passeraient d'aujourd'hui 15 ans à environ 30 ans. 

    Continuer sur Site de Realp

    Retour à l'aperçu

News

  • MitgliederANLASS
  • Nürnberg:Ausflug ...
  • Sektionsreise ...
  • HG 4/4 704 Fest
  • Nürnberg:Meiningen
  • montrer tous...
Webcam

Archive

  • VFB-Mitgliedertag
  • Bauwoche 33 ZH-SH-GL
  • Reise zur Furka
  • furkaSTAMM
  • montrer tous...