Furka-Gletsch

dfb Logo

Description du parcours Furka - Tunnel de faîte - Muttbach - Gletsch

 

Tunnel de faîte de la Furka

Après l'ordre de départ, le train bleu-cobalt ou rouge s'engouffre dans le tunnel de faîte de la Furka, qui commence immédiatement après la station et qui est protégé par des signaux et par le block de ligne. Dans les voitures panoramiques ouvertes, des rideaux métalliques protègent les voyageurs de la fumée. Le tunnel, long de 1874 m, passe sous le Blauberg, haut de 2758 m. Ce massif alpin forme la frontière entre les Cantons d'Uri et du Valais et il est également traversé par la route du Col de la Furka.

Les conditions géologiques que l'on rencontre dans le tunnel ont causé des soucis non seulement lors de sa construction (1913-16). Sa restauration, effectuée dans les années 1990, a également nécessité des efforts considérables, ce qui explique que la relation directe entre Realp et Gletsch n'a pu être ouverte au trafic que le 14 juillet 2000.

Après 10 minutes de trajet dans l'obscurité du tunnel, les premiers rayons de soleil annoncent l'arrivée au portail ouest. Le train continue maintenant son voyage dans le Valais tout aussi montagneux.

 

Station de croisement de Muttbach-Belvédère (2120 m)

Immédiatement après la sortie du tunnel, une station de service permet à nouveau le croisement des trains. Elle a été construite sur les déblais du tunnel de faîte et elle porte le nom du torrent qui jaillit à gauche du Muttgletscher. Le terme  Belvédère fait référence au célèbre point de vue où se situe l'hôtel traditionnel du même nom et la grotte de glace creusée dans le Glacier du Rhône.  

Le paysage que l'on découvre ici est placé sous protection européenne et procure enthousiasme et étonnement. Après l'aiguille de sortie de la station de croisement, le train aborde une descente vertigineuse d'une déclivité de 118 o/oo, sécurisée également par une crémaillère du type Abt. La vapeur sert maintenant au freinage de la locomotive lourde de 44 t. Les roues dentées placées sous les voitures empêchent également que le train ne s'emballe. A droite, le terrain très escarpé conduit jusqu'au fond de la vallée, le Gletschboden, où l'on peut découvrir une flore très rare.

 

Passage à niveau de Muttbach

A côté des voies on aperçoit la route du Col de la Furka qu'il s'agira bientôt de traverser. Le souvenir de l'ancien passage à niveau est encore ancré dans maintes mémoires. Il constituait un obstacle détesté par les automobilistes qui ne pouvait être franchi que très prudemment. La crémaillère, qui dépassait légèrement le revêtement de la chaussée, a été la cause  de nombreuses chutes, parfois graves, de cyclistes et de motocyclistes. A côté du tunnel de base, la traversée de la route a constitué le deuxième défi majeur pour le DFB, qu'il s'agissait de maîtriser à moindres coûts. Tout d'abord, un passage sous route a été examiné. Il n'a pas été réalisé en raison des coûts enormes qu'il aurait engendrés. On trouva finalement la solution dans un déplacement et une modification du niveau des voies, ce qui a permis de renoncer à la crémaillère pour la traversée de la route. 

Le train a maintenant atteint le passage à niveau de Muttbach. Alors que par le passé on agitait des drapeaux rouges, le passage est maintenant protégé par une signalisation lumineuse que le mécanicien actionne par un message radio. Lorsque la dernière voiture du train a franchit le passage à niveau, le trafic routier peut continuer sa route.

Sur un dernier tronçon à crémaillère d'une déclivité maximale de 118 o/oo, le train descend maintenant vers Gletsch. En haut à gauche on voit encore la route du Col de la Furka, parcourue par un beau temps d'été par une multitude de cars postaux, de motocyclistes, de cyclistes, d'automobilistes et de cars de tourisme. Un regard sur le côté droit est plus interessant, car on a une vue incomparable sur la moraine du Glacier du Rhône mondialement connu. Des masses de glaces millénaires jaillit le Rhône, que l'on appelle ici Rotten. Le Glacier est à portée de main. L'hôtel Belvédère en bordure du Glacier est également bien visible. Il a été construit avant la ligne de chemin de fer et il ne pouvait être atteint à l'époque qu'en calèche ou à pieds. On peut encore y visiter la grotte de glace, longue de 100 m., ou entreprendre une traversée guidée du Glacier. 

 

Site historique de Gletsch

On aperçoit bientôt sur le côté droit la Maison bleue et l'ancien hôtel Glacier du Rhône, construit par le célèbre hôtelier Seiler. Le train ralentit. La route du Col doit être franchie pour la deuxième fois. Un signal lumineux protège le passage pour permettre au train de quitter la crémaillère et de croiser prudemment la route. Avec un coup de sifflet strident, le train entre en gare de Gletsch (1762 m). Depuis le départ de Realp, le train a roulé pendant près de 90 minutes. Les voyageurs qui quittent le train ici traversent un pont de fer sur le Rhône pour atteindre le bâtiment de la gare où le kiosque DFB présente des souvenirs attrayants. A l'arrêt placé sur la route principale,  on peut emprunter les bus jaunes de CarPostal à destination de Meiringen par le Col du Grimsel ou de Realp et Andermatt par le Col de la Furka. Profitez aussi de parcourir le Sentier pédagogique et de découvrir la flore incomparable du Gletschboden.

Après un court arrêt, le Train à vapeur poursuit sa route vers Oberwald.

News

  • Pont de Steffenbach
  • Besichtigung Rega
  • Bauwoche KW 43 ...
  • Nürnberg:Griechenland
  • furkaSTAMM
  • Werbestand BE
  • VFB-NWCH Mitgliedertreffen
  • Infostand Rh-M
  • Nürnberg:Bauwoche
  • Werbestand BE
  • montrer tous...
Webcam

Archive

  • Pont de Steffenbach
  • Werbestand BE
  • NWCH-Herbstausflug
  • Great Dorset Steam ...
  • montrer tous...