2014

dfb Logo

Photographies de: Jürg Bolliger; Karl-Heinz Felder; Markus Grieder, Norbert Kaufmann, Claus Mayer, Nicole Andrea Stähli; Stefan Stauber, Luc Wullschläger; Jürg Zimmermann

26.5.2014 Le déblaiement de la neige 2014 est terminé!

Après le déblaiement difficile de l'année 2013, l'équipe a bénéficié cette année d'un enneigement moyen. Dimanche 26 mai 2014, les derniers signaux et tommes d'aiguilles ainsi que le passage à niveau de la route de la Furka ont été installés et, pour la plupart, mis en service. Cette année, le déblaiement de la neige a pris 2 semaines ou 11 jours de travail, car pendant 2 jours le déblaiement a été rendu impossible par les conditions météorologiques. Nous remercions toutes celles et tous ceux qui ont collaboré et nous nous réjouissons de la venue de l'été!

23.5.2014 (semaine 21)

  • Après les violents orages de la nuit, on retrouve des conditions hivernales sur la route du Col en direction de Muttbach.

    Heureusement, le temps s'est rapidement amélioré dans la matinée.

    Après qu'à certains endroits, il ait fallu réduire à la pelle la couche de neige jusqu'à ce qu'elle atteigne la hauteur maximale permise pour le déblaiement avec l'unité de fraisage, la HG 51 a pu attaquer sans problème le dernier tronçon jusqu'au passage à niveau.

    Grâce au bon travail préparatoire effectué par la fraiseuse Intrac après le passage à niveau, il a été possible d'avancer rapidement. Nous n'avons dû apporter quelques corrections à la main que dans le secteur de la prise de crémaillère.

    A Muttbach, la fraiseuse Intrac est encore occupée au déblaiement de la voie de débord.

    Le tunnel de faîte est également atteint du côté valaisan et toute la ligne peut maintenant être parcourue de bout en bout. Ces prochains jours, il s'agira encore de remettre en service les installations ferroviaires à Gletsch, Muttbach et Furka. Outre les tommes d'aiguilles et les signaux, il faudra encore monter la prise d'eau à Gletsch et les signaux routiers lumineux aux passages à niveau.

22.5.2014 (semaine 21)

  • Une partie de l'équipe a dû se lever très tôt. A 04.00 h. un train est prêt au départ pour être conduit de Realp à Oberwald par le tunnel de base de la Furka.

    Outre la HGm 51 et son unité de fraisage, un wagon-grue et un wagon de construction de la voie ont aussi été transférés.

    Après une heure et 5 minutes, nous atteignons Oberwald avec les premières lueurs de l'aube.

    A Oberwald, notre train rejoint sa propre voie. Un grand merci au Matterhorn Gotthard Bahn pour l'excellente collaboration.

     

    Après que les wagons aient été garés à Oberwald, la HGm et son uinité de fraisage est montée à Gletsch pour déblayer le reste de neige en gare. Une fois la gare déblayée, le chemin s'est poursuivi en direction de Muttbach.

     

    A mi-chemin entre Gletsch et le passage à niveau de la route du Col de la Furka, il a fallu à nouveau lutter avec la glace qui recouvrait la crémaillère et la voie. Bien qu'il n'y ait pas beaucoup de neige, plusieurs mètres ont dû être libérés de la glace à coup de pic.

    Malheureusement, la glace n'était pas le seul obstacle. Sous la glace est apparu un dégât à la crémaillère qui a entravé la continuation des travaux. Comme le matériel nécessaire à la réparation se trouvait à Realp, la remise en état de la voie a duré près d'une demi-journée.

20.5.14 - 21.5.14 (semaine 21)

  • A la station Furka, la plaque tournante a été mise en service. Comme la fraiseuse Intrac ne pouvait pas passer sur la plaque de protection de la fosse, on a utilisé à cet endroit la petite fraiseuse Rolba et on a déblayé à la main.

    A la pause de midi, nous avons ouvert, comme premiers clients, le restaurant de la station Furka

    Le réservoir en dessus du tunnel de faîte a également été libéré de la neige et l'alimentation en eau a pu être mise en service.

    La fraiseuse Intrac déblaie la place devant la station Furka. Bientôt, la tente sera dressée ici pour le restaurateur de la Furka.

19.5.2014 (semaine 21)

  • En Valais, il a fallu aujourd'hui effectuer de nombreux travaux à la main. A Gletsch, la porte de la remise et la fosse de la plaque tournante ont dû être libérées de la neige.

    Entre Gletsch et Muttbach, la route est libre et sur la voie la neige fond lentement. Jeudi nous enlèverons le reste de neige avec l'unité de fraisage.

    Entre le passage à niveau de la route de la Furka et Muttbach, nous devions à nouveau chercher la voie. Il semble que ce soit un exercice de comportement en cas d'avalanche, mais ce n'en n'est pas un.

    L'accès au tunnel de faîte n'a causé aucun problème.

    Avec env. 1,5 m, il n'y a que très peu de neige à la station de Muttbach.

    A Muttbach, avec 4 personnes, la porte du tunnel est vite ouverte.

    Après une marche de 1.8 km dans le tunnel, la porte côté Furka a pu être ouverte. Heureusement, ici aussi, très peu de neige.

17.5.2014 (semaine 20)

  • Le temps s'est amélioré et le déblaiement continue. Pour l'instant, l'équipe se trouve au Steinsäumli en amont de la station de Tiefenbach. La fraiseuse Intrac 1 déblaie la congère habituelle.

    La locomotive diesel HGm51 avec l'unité de fraisage en amont de la station de Tiefenbach.

15.5. - 16.5.2014 (semaine 20)

Les 15 et 16 mai 2014 le temps était si mauvais que l'on ne pouvait travailler ni sur le versant uranais, ni sur le versant valaisan. Du côté uranais, nous sommes restés bloqués au pont du Steffenbach parce que les rails ne pouvaient pas être ajustés. En Valais, les chutes de neige ont rendu la route impraticable et le Canton a également interrompu les travaux sur la route des Cols.

Sainte Sophie a bien fait honneur à son nom et a fait revivre quelques souvenirs de l'année passée. Heureusement que le temps devrait s'améliorer dès la fin de la semaine.

L'équipe n'est toutefois pas restée inactive. Au contraire, elle s'est rendue d'une part à Sedrun pour aider le groupe de construction de la voie et d'autre part, elle avait du temps à disposition pour travailler à l'aménagement des nouveaux ateliers.

14.5.2014 (semaine 20)

  • La 2e fraiseuse Intrac est chargée sur le train-auto. Elle sera dès demain à disposition pour le déblaiement sur le versant valaisan.

    En 2014, l'équipe a dû une nouvelle fois monter le pont pendant une tempête de neige.

    Le problème réside souvent dans le fait qu'il fait trop chaud lors du montage du pont, si bien que les rails entre la ligne et le pont sont trop longs pour être ajustés. Cette année, il faisait si froid que les rails étaient trop courts. Il faut attendre sur une amélioration du temps.

13.5.2014 (semaine 20)

  • Alors que sur le versant uranais les machinistes de la fraiseuse et du trax progressent en direction du Steffenbach, le reste de l'équipe s'est rendu en Valais pour effectuer divers travaux à Gletsch. La prise d'eau a été mise en service, les panneaux routiers sont montés et les bâtiments dégagés.

12.5.2014 (semaine 20)

  • Le premier jour du déblaiement de la neige, la fraiseuse Intrac, le trax et l'unité de fraisage couplée à la HGm 51 étaient en action. Les grosses coulées d'avalanche entre les tunnels 3 et 2 ainsi qu'entre les tunnels 2 et 1 ont pu être fortement réduites. A l'origine, la plus grande coulée avait une hauteur d'env. 6 mètres.

    Une autre équipe a pu ouvrir toutes les portes des tunnels. Cette année, les contrefiches massives n'ont pas eu à subir de grosses pressions d'avalanches.

    Déjà en amont du tunnel 1, l'épaisseur de la neige diminue fortement et on peut apercevoir la voie libre de neige. Depuis le tunnel 1 jusqu'au Steinstaffel, les tronçons libres de neige alternent avec des tronçons recouverts au maximum d'un mètre de neige. Ces conditions idéales nous font espérer que nous pourrons progresser rapidement dès que nous aurons atteint le tunnel 1.

    Au pont du Steffenbach, tous les travaux préparatoires ont pu être achevés déjà aujourd'hui. La partie médiane a été libérée à la pelle et le chemin dans le ravin a également été libéré de la neige, si bien que l'équipe peut atteindre les deux côtés de la vallée sans danger.

    Même les treuils du pont du Steffenbach ont déjà pu être montés.

    A la halte de Tiefenbach, les travaux de fin d'hivernage sont pratiquement achevés. La prise d'eau a été libérée de la neige à la pelle et elle a été mise en service, le portique est monté, les aiguilles et l'entrée en crémaillère ont été nettoyées et les signaux sont montés.

Reconnaissance sur le versant valaisan le 11.5.14

  • La gare de Gletsch est entre temps pratiquement libre de neige. Il n'y aura plus rien à faire ici. Même dans la fosse de la plaque tournante il ne reste que peu de neige. Espérons qu'elle aura complètement fondu lorsque nous en aurons besoin.

     

    A partir de la Maison bleue, la voie est certes encore recouverte de neige, mais elle n'est que de faible hauteur. Nous n'aurons pas besoin ici de la fraiseuse à chenilles. Il semble que le déblaiement pourra s'effectuer seulement avec la fraiseuse de la locomotive. Eventuellement, à quelques endroits, il faudra le soutien du trax. 

     

    A partir du passage à niveau de la route du Col de la Furka, les masses de neige prennent de l'importance. Il faudra mettre une fraiseuse Intrac en action.

8.5.14 - 10.5.14 (semaine 19) Jours de préparation

  • Après que l'ont ait fraisé le plus loin possible au moyen de la locomotive, 

    la fraiseuse à chenilles Intrac et le trax ont pu être amenés avec le wagon surbaissé jusqu'à la première coulée d'avalanche. Les machines sont prêtes pour le début du déblaiement de la neige lundi matin.

    Nous espérons un déblaiement rapide et sans accident.

    Après sa révision, l'unité de fraisage couplée à la locomotive diesel HGm 51 a la même couleur rouge que la locomotive. Tous les tests se sont déroulés avec succès. La fraiseuse est prête pour le déblaiement 2014.

    Vous trouvez des informations complémentaires sur la révision sous:

    http://www.dieselcrew.ch/web/aktuell.html

     

    Au lieu de la chute de pierres presque obligatoire du kilomètre 57.700, le déblaiement de la neige 2014 commence avec une coulée sur le chemin de la corporation. Les véhicules doivent pouvoir emprunter ce chemin pour qu'ils puissent amener, la semaine prochaine, l'équipe jusqu'au Steffenbach, car le pont ne peut pas encore être atteint par le rail.

    Après que 5 hommes aient travaillé à la pelle et au pic pendant 3 heures, le chemin est presque à nouveau ouvert. Au lieu de la neige, nous déblayons de la boue, des buissons et des pierres.

    Un coup d'oeil sur la ligne montre qu'il n'y a heureusement que peu de neige entre Steffenbach et Tiefenbach. Ici, nous pourrons déblayer directement avec la fraiseuse couplée à la locomotive diesel.

Reconnaissance des 4.5.14 et 5.5.14 Oberwald Gletsch

  • A part l'entaille située immédiatement au-dessus du tunnel hélicoïdal, la ligne est pratiquement libre de neige entre Oberwald et Gletsch.

    La gare de Gletsch émerge également lentement de la neige. Les premières voies sont visibles, la hauteur maximum de la neige atteint env. 80 cm près de la rampe de chargement.

    La plaque tournante sort également de la neige.

    Comme toujours, c'est à la porte de la remise côté montagne qu'il y a le plus de neige, mais là aussi, il y en a beaucoup moins que les années passées.

    Aussi en dessus de Gletsch, il semble qu'il n'y a que peu de neige sur la voie.

Reconnaissance du parcours Realp - Tiefenbach le 20.4.14

  • Il n'y a que peu de neige sur la voie entre le Wilerbrücke et le tunnel 3.

    La voie est même en partie visible. Il n'y a qu'une coulée d'avalanche directement en aval du tunnel 3. Elle ne devrait toutefois causer aucun problème à notre fraiseuse Intrac.

    Entre les tunnels 3 et 2 et les tunnels 2 et 1, il y a quelques coulées d'avalanche de moyenne importance qui devront être déblayées avec la fraiseuse Intrac. Toutefois, ces coulées ne sont pas très larges.

    Prise de vue à faible distance entre les tunnels 3 et 2

    Il y a encore beaucoup de neige sur la pente qui domine le Chüeplanggenbrücke ainsi qu'un reste d'avalanche qui n'a pas atteint le fond de la vallée. Espérons qu'il n'y aura pas de nouvelles chutes de neige qui pourraient le mettre en mouvement.

    Dans la vallée du Steffenbach, il y a encore 2 à 3 m. de neige qui entravent la mise en place de la partie médiane du pont. Même en cas de conditions météorologiques favorables, il faudra encore déblayer à la main avant de pouvoir monter le pont.

    De Steffenbach à Tiefenbach, il n'y a que peu de neige sur la voie. Après Tiefenbach, ce n'est qu'à la hauteur de la congère habituelle du Steinsäumli que l'on rencontre une masse de neige un peu plus importante. L'évolution de la situation entre Steinstaffel et Furka peut être suivie en regardant le Webcam de l'équipe diesel.

    http://www.dieselcrew.ch/web/tagesverlauf-tiefenbach.html

     

Rencontre de l'équipe le 5.1.2014

  • Le dimanche faisant suite au cours sur les avalanches, plusieurs membres de l'équipe de déblaiement de la neige se sont retrouvés pour un échange d'idées sur l'organisation du déblaiement. A cette occasion, plusieurs désirs ont été exprimés et des solutions ont été trouvées pour résoudre les petits ou les plus grands problèmes.

    A l'avenir, nous voulons mieux répartir l'équipe en fonction des compétences professionnelles. Nous espérons ainsi obtenir une meilleure formation dans divers secteurs spécifiques et, partant, un déroulement du travail plus sûr entraînant aussi une amélioration de la sécurité de l'équipe de déblaiement.

    Un autre point concernait le renforcement de l'équipe des responsables du déblaiement. Comme, de plus en plus, des équipes travailleront simultanément des deux côtés du Col, il n'est guère possible, même lors d'un déblaiement d'importance moyenne durant trois semaines, que les travaux soient dirigés seulement par 2 personnes bénévoles.

    Enfin, nous avons discuté du renouvellement urgent et nécessaire du parc de machines afin de pouvoir continuer à garantir le déblaiement.

Cours sur les avalanches du 4.1.2014

  • Photographies de Jürg Zimmermann

  • L'utilisation de l'appareil de détection des victimes d'avalanches (LVS) est exercé en petits groupes.

    Pour commencer, Hans explique les fonctions de l'appareil.

    Il est très important que chacun s'exerce avec son propre appareil et apprenne à bien le connaître. In cas d'urgence, on a pas le temps de se familiariser avec l'appareil.

    Stefan Regli, membre de l'équipe des chiens d'avalanche du Canton d'Uri, instruit un groupe sur le déroulement d'un sauvetage.

    Kurt exerce avec Paul le fonctionnement du détecteur. Il est très important que les informations soient interprétées correctement.

    Une fois la victime repérée, il faut creuser, espérons à la bonne place.

    Stefan explique le prochain exercice.

    Tous les participants doivent chercher eux-mêmes l'endroit où le détecteur a été enseveli. Cette information encourage.

    L'utilisation de la sonde à avalanches a aussi été exercée. Après le sondage, le dégagement était ici aussi au programme.

    Même si nous sommes exercés, nous espérons que nos sondes ne seront toujours utilisées que pour retrouver nos installations et que les pelles ne serviront qu'à dégager les portes des tunnels et les gares.

Le déblaiement de la neige en 2014 est déjà en préparation.

Les invitations pour le déblaiement de la neige ont été envoyées et les inscriptions commencent à rentrer.

Le 4.1.14 nous exercerons à nouveau le sauvetage en cas d'avalanches en espérant toujours que nos connaissances ne devront jamais être utilisées. Dès le 6.1.14 une semaine de travail est prévue à Göschenen pour préparer les fraiseuses.

Espérons que le déblaiement 2014 sera moins fastidieux que ceux des deux dernières années.

News

  • Nürnberg:Griechenland
  • VFB-NWCH Mitgliedertreffen
  • Infostand Rh-M
  • Nürnberg:Bauwoche
  • Werbestand BE
  • Werbestand BE
  • VFB-NWCH 3 Königs-Treffen
  • Werbeauftritt ...
  • furkaSTAMM
  • Treberwurstessen
  • montrer tous...
Webcam

Archive

  • Stammtisch Rh-M
  • Werbestand BE
  • furkaSTAMM
  • Nürnberg:Griechenland
  • montrer tous...