Zurück

Reportages

Reportages

Voyage de la Section à Bruxelles, du 23 au 26 septembre 2022

Compte rendu de la visite de la section Romandie à la Mission Suisse auprès de l’UE, à Bruxelles, et des visites ferroviaires associées.

(Texte de Hervé Deville, pseudo « H. von Stadt » ; photos de Christian Roux et internet)

Vendredi 23 septembre 2022

L’arrivée des participants s’est faite comme prévu au programme et à 19 heures nous étions accueillis par la mission Suisse. C’est Monsieur Alexander Renggli, Chef adjoint, qui nous a expliqué le fonctionnement et l’utilité de cette Mission. Ses explications claires avec un diaporama illustrant chacun des chapitres nous a permis de mieux comprendre l’utilité de la présence Suisse auprès de l’UE.

Vers 19 h 30, un apéritif dinatoire a conclu cette conférence…

Retour à l’hôtel pour un repos bien mérité après le voyage et cette conférence.

**********************

Samedi 24

Lever à 08h00 pour un départ à 09h15 par le tram afin de visiter le musée ferroviaire qui a fait suite à l’ancienne gare de…La visite très détaillée d’engins moteurs a duré deux heures et nous étions répartis en deux groupes. Ce musée particulier a été conçu par un homme de théâtre qui voulait solliciter trois de nos cinq sens que sont la vue, l’ouïe et le toucher. Belle réussite avec une particularité : la maison d’un garde barrière située auparavant sur le site a été incluse dans l’ensemble des quatre bâtiments, après avoir été réhabilitée.

Nous sommes ensuite transportés par un ancien tram dans lequel nous déjeunons jusqu’au dépôt où se trouve un musée…des transports urbains ! Et quel musée ! De la traction hippomobile jusqu’à l’électricité... Il y a même une curiosité avec la présentation d’un système d’alimentation par le sol datant de 1908, des pionniers ! Nous assistons également à des mouvements de matériel, car ce Musée est resté un dépôt de quatre voies en activité. Nous avons également bénéficié d’une promenade sur une autre ligne au milieu d’un parc boisé. Puis nous avons regagné l’hôtel au moyen d’un tram dont le terminus était souterrain…comme le métro. Il ne nous restait qu’un petit parcours en train pour rejoindre l’hôtel par une courte marche à l’air libre.

**********************
Dimanche 25

Lever tôt à 06h30 car la journée sera longue !

Départ à 07h45 en gare Centraal, contournement par le Nord de Bruxelles, puis direction Ciney, vers le Sud-Est.

Arrivée à destination vers 10h00 et surprise ! Personne en gare pour nous guider ! Franck, qui est notre guide en lieu et place de Paul, ne s’inquiète pas trop et quelques minutes plus tard, nous voyons apparaître l’autorail 4602 qui est un « Brossel » de 1939. L’association du Bocq en possède un second, immatriculé 4506.

La ligne était jadis parcourue par des trains de voyageurs, qui drainaient une clientèle d'ouvriers travaillant dans les nombreuses carrières de la région ; de même, le trafic marchandises, non négligeable, était essentiellement généré par les carrières et l'approvisionnement des villages en matières premières. II connut son apogée au début des années cinquante. Le chemin de fer transportait également le lin, les betteraves, et l'eau de Spontin !

Cette ligne 128, à simple voie normale de 21 km, a été construite par tronçons entre 1898 et 1907 et transportait jusqu’en 1960 principalement des matériaux de construction -desserte des carrières de la Rochette à Spontin- mais également des voyageurs. L’altitude au départ de Ciney est de 241 m. le point le plus haut est à 235 m. celle du bout de de la ligne, à Yvoir est de 100 m. C’est en 1992 qu’une association a été créée pour sauvegarder ce patrimoine. Petit à petit le nombre de volontaires et de membres a grandi pour arriver à 2 000 en 2003 ! Le bon entretien du matériel et de la voie a permis aux autorités de faire passer la vitesse autorisée de 25 à 40 km/h.

La ligne comporte 12 points d’arrêt et le parcours actuel dure environ deux heures. Il reste encore une dizaine de kilomètres à réaménager pour aboutir à Yvoir…

À partir de la gare de Dorine Durnal, le propriétaire a formé le projet de réhabiliter la voie étroite qui conduisait aux carrières, afin de faire revivre les activités d’antan…

L’autorail 4506 –un « Brossel » de 1939 est en stationnement à la gare de Spontain.

Pour ce parcours, nous avons une voiture restaurant. La traction est faite par une paire de locomotives Diesel qui encadre le convoi, ainsi que d’une voiture énergie et une autre pour la cuisine…Nous voici à Purnode où le convoi marque un arrêt. Nous avons eu le temps de déguster l’apéritif et l’entrée et nous descendons du train pour voir et photographier l’alignement de la ligne avec trois tunnels et deux ponts en enfilade, mais oui !

Puis nous remontons à bord et le plat de résistance nous attend…suivi du dessert et d’un café. Le tout accompagné de vin rosé ou rouge. Ce retour se fait en rampe car le point haut de la ligne se situe quasiment à Cinay.

Le train tout entier roule jusqu’à Ciney et nous retrouvons les voies de la « grande ligne » ! Le retour se fait « par le Nord » et nous arrivons à vers 17h30 en gare de Bruxelles Centraal.

Il nous reste un peu de marche à pied pour rejoindre l’hôtel où nous passons à nouveau à table avec un apéritif pris en commun vers 19 heures.

Florian nous quitte car son devoir l’appelle et il rentre courageusement en Suisse où il arrivera tard à Genève…

**********************
Lundi 26

Réveil normal vers 08h00 en ce début de semaine pour nous rendre à Bruxelles Zuid afin de rallier la Suisse, par Köln et Basel.

**********************

Excellent voyage et découvertes locales, avec la ligne du Bocq, magnifiquement restaurée par les bénévoles…tout comme sur la ligne de la Furka…l’altitude en moins…

Vers la galerie photos

Assemblée generale 2022

Enfin ! Après deux Assemblées générales en virtuel (2020 et 2021), notre Comité a organisé une Assemblée générale 2022 en présentiel !

Pari risqué, mais pari tenu … Nous avons repris, avec quelques adaptations, la pré-organisation de notre Assemblée générale de 2020 dans laquelle le GFM-Historique était déjà impacté.

L’intense envie de se retrouver, de se saluer à nouveau, de boire un verre ensemble, voire de manger un morceau, est devenue réalité en ce samedi 5 mars 2022 ; en effet, notre Assemblée générale 2022 a été statutairement convoquée et s’est déroulée dans la Grande salle de Montbovon.

Ensuite, plus de 45 participants se sont rendus à la Gare de Montbovon, où nous attendait une rame composée de deux motrices, les 131 et 142.

Ils s’y sont installés pour le repas de midi dans le cadre du « Train fondue». Ce voyage nous a conduit jusqu’à Gstaad.

Le retour sur Montbovon nous a permis de déguster des meringues avec une double crème en guise de dessert.

Le café nous a entraîné jusqu’à l’entrée du nouveau dépôt du GFM-Historique ; nouveau dépôt qui sera, dans un proche avenir transformé en musée.

Afin de clôturer cette journée en beauté Alain Castella, Président du GFM-Historique, nous a gratifié d’une visite guidée très intéressante de son dépôt.

Nous sommes presque toutes et tous rentrés avec le MOB, via Montreux, la tête pleine d’images et de merveilleux souvenirs.

Merci à l’organisateur de cette journée, notre ami du Comité, Jean-Jacques Oltramare et merci à toutes et à tous pour votre participation.

Texte : Philippe Roessinger

Vers la galerie photos

Do you like this story?
EXTERNAL_SPLITTING_BEGIN
EXTERNAL_SPLITTING_END